Au cœur du Grand Jeu

Lorsque paraissent les deux premiers numéros du Grand Jeu, Jean Paulhan les associe, avec leurs deux principaux animateurs les très jeunes Roger Gilbert-Lecomte et René Daumal, « à un ordre de recherche ou de soucis sans quoi la littérature n'est qu'une plaisanterie assez médiocre ». Le troisième des volumes de correspondances consacrés au Grand Jeu par les éditions Ypsilon rassemble celle de Roger Gilbert-Lecomte et de son « phrère » René Daumal. En même temps, Gilbert-Lecomte fait enfin son entrée dans la collection « Poésie/Gallimard » avec son grand livre, La Vie l'Amour la Mort le Vide et le Vent.
René Daumal
Roger Gilbert-Lecomte
Correspondance 1924-1933 (Ypsilon)
Roger Gilbert-Lecomte
La Vie l'Amour la Mort le Vide et le Vent. Et autres textes (Gallimard (Poésie))

J’ai salué ici-même (QL n° 1 049) l’extraordinaire correspondance échangée entre 1927 et 1939 par Roger Gilbert-Lecomte et son admirateur, protecteur, ami et amant, l’écrivain et directeur des éditions du Sagittaire, Léon Pierre-Quint, comme le plus bel apport aussi bien à l’œuvre de Gilbert-Lecomte qu’à l’histoire du Grand Jeu. Elle faisait partie des papiers de Pierre-Quint saisis à Paris par les Allemands à la fin de la Seconde Guerre mondiale, retrouvés à Moscou, finalement restitués à la France et déposées à la Bibliothèque nationale. En faisaient également partie les ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine