Andrea Zanzotto, un poète généalogique

Andrea Zanzotto s’est éteint le mardi 18 octobre en fin de matinée à l’hôpital de Conegliano où il avait été admis trois jours plus tôt pour insuffisance respiratoire, soit exactement huit jours après avoir fêté son 90e anniversaire. Avec lui disparaît un des poètes les plus originaux de son siècle.


La critique italienne tient en outre généralement son œuvre pour la plus novatrice depuis celle de Leopardi. Jugement que corroborent implicitement de nombreuses traductions. Cependant, largement reconnu, son travail demeure malgré tout aujourd’hui encore mal connu. Le term...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine