Sur le même sujet

Amants du secret des choses

La formule « amant du secret des choses » est de Cendrars, au singulier car il se désigne ainsi lui-même en 1945, au moment où paraît L'Homme foudroyé, qui inaugure, après le silence angoissé des premières années de l'Occupation, la prodigieuse tétralogie romanesque qui sera son chant du cygne.
Blaise Cendrars
Histoires vraies (Gallimard)
Victor Segalen
Histoires fantastiques (Atelier de l'Agneau)

Qu'est-ce donc que « le secret des choses » pour deux des plus grands poètes du XXe siècle, et quel rapport ce secret, en admettant que l'écriture puisse le mettre au jour, entretient-il avec la notion de vérité ? La réédition de textes courts de Segalen et de Cendrars, textes qui n'étaient plus facilement accessibles, permet autour de cette question un rapprochement peut-être fructueux.

Il semble d'abord que l'oeuvre hautaine et fortement ésotérique du premier, si marqué par le symbolisme, et celle du second, qui non seulement fait sienne la proclamation de R...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi