A la rencontre des fous littéraires

Article publié dans le n°1186 (16 janv. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Marc Décimo et Tanka G. Tremblay revisitent avec brio cette catégorie hétérogène des « fous littéraires » qui comprend, entre autres, des obsédés de la quadrature du cercle, des linguistes farfelus et des œuvres littéraires dérangeantes et radicalement hors normes, comme celles de Xavier Forneret ou de Jean-Pierre Brisset.
Marc Décimo
Tanka G. Tremblay
Le texte à l'épreuve de la folie et de la littérature (Presses du réel)
Marc Décimo
Des fous et des hommes avant l'art brut (Presses du réel)

Dans les dernières lignes de son roman Les Enfants du limon, publié en 1938, Raymond Queneau ressentit le besoin de préciser que tous les textes de fous littéraires qu’il y cite « sont naturellement authentiques ». De fait, leurs écrits semblent si extraordinaires, si éloignés de toute convention littéraire ou scientifique, qu’on serait tenté de croire qu’il s’agit de personnages de fiction, issus de l’imagination débridée d’un romancier au même titre que Don Quichotte ou Tristram Shandy. C’est d’ailleurs sans doute pour cette raison que Raymond Queneau, après ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi