Sur le même sujet

À la recherche d'Anna Langfus

Faire resurgir un écrivain majeur mystérieusement tombé dans l’oubli, voilà le principal dessein de cet essai biographique écrit par Jean-Yves Potel. Et aux disparitions d’Anna Langfus se substitue une réapparition efficace et émouvante, qui nous permettra, espérons-le, de trouver de nouveau en librairie ses ouvrages, pour le moment épuisés. 
Jean-Yves Potel
Les disparitions d'Anna Langfus

C’est à la demande de quelques chercheurs polonais que Jean-Yves Potel, spécialiste de l’Europe centrale, s’est lancé sur les traces d’une romancière méconnue, Anna Langfus. Elle fait partie de la première génération d’écrivains à écrire sur la guerre et sur la Shoah, en revendiquant une écriture fictionnelle. Née à Lublin en 1920, dans un milieu juif assimilé ou en voie de l’être, elle fait ses études à l’étranger, mais est prise au piège de la guerre, en août 1939, et vit pendant cinq ans la tragédie des ghettos, de la terreur et de la mort omniprésentes.


L’ouvrage de Jean-Yves...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi