Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

À la découverte de Susan Howe

Question posée à l’édition française : pourquoi avoir attendu si longtemps pour nous présenter ce livre de Susan Howe, née en 1937 à Boston, essayiste et poète, dont l’éblouissante étude « Mon Emily Dickinson », parue aux États-Unis en 1985, ne nous parvient qu’aujourd’hui ?
Susan Howe
Mon Emily Dickinson

Loin de nous exclure, l’adjectif possessif du titre vibre d’un enthousiasme communicatif et tient le lecteur captif d’un intense champ magnétique : l’intelligence à son acmé.


Le traducteur, Antoine Cazé – qu’il soit remercié ! –, parle dans sa postface d’un « essai-poème ». C’est en poète nantie d’un savoir considérable que Susan Howe explore, sondant, sillonnant, une des œuvres les plus mystérieuses de la littérature américaine. L’idée de génie est d’avoir choisi de faire rayonner son exégèse à partir d’un vers clé : « Ma Vie passa – Fusil chargé », « l’un ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi