Jean-Pierre Ferrini

Vous avez dit « nationalisme » ?

Dans le texte liminaire, « En forme d’introduction », Thomas Hunkeler prévient qu’il ne s’agit pas « de tomber dans le piège inverse et de proposer une lecture pour ainsi dire révisionniste des ava...

Le triomphe de Pétrarque

Il est difficile de savoir comment Jehanne Leclerc, la donatrice du vitrail d’Ervy-le-Châtel, a lu Pétrarque (1304-1374). Peut-être dans la traduction des Triomphes (i Trionfi) de Simon Bourgouin, ...

Le pape François filmé par Wim Wenders

Le hasard de l’actualité brouille la sortie nationale en France du Pape François. Un homme de parole, puisqu’on retiendra de ce film, non pas la « parole » du pape François, mais ce qu’il a dit lor...

Portrait : Jean-Yves Laurichesse

Un passant incertain raconte l’histoire d’une mise en abyme. Le narrateur tombe par hasard chez un bouquiniste sur un livre de Paul Monestier qui porte ce titre ; il le lit, en apprécie aussitôt la...

Un coup de poing

Fils du feu, Quand Dieu boxait en amateur, des titres qui conjuguent une même alliance, une même paternité, une sorte de généalogie à la fois légendaire et prosaïque que Guy Boley glorifie dans un ...

Un livre singulier

Lorsque Jacqueline Risset écrivait Les Instants les éclairs, elle n’imaginait pas qu’il s’agirait de son dernier livre. Elle pensait plutôt qu’il s’agissait de son premier livre, le livre qu’elle r...

Je cherche l'Italie

Sum pius Aeneas… « Je suis le pieux Énée emportant nos Pénates arrachés à l’ennemi et que la renommée chante au-delà des cieux. Je cherche l’Italie, la terre de mes pères… » Italiam quaero patriam…...

Le fond de l’air est rouge

En entrant dans l’exposition, nous sommes accueillis par la voix off de Florence Delay qui décline les différentes activités de Chris Marker : de cinéaste à photographe, explorateur, expérimentateu...

Les interférences surréalistes de Giovanna

Tout a commencé pour Giovanna en 1960, lorsqu’elle rencontre Jean-Michel Goutier, son compagnon de toujours, avec qui elle va épouser le surréalisme juste avant la mort d’André Breton, héritant ain...

La solitude d’être vivant

On connaissait Philippe Lançon comme l’un des modèles, en France, les plus stimulants de la critique littéraire actuelle. Avec Le Lambeau, on découvre un écrivain qui questionne l’acte même d’écrir...

Souviens-toi de mon avenir

Frédéric Boyer dit qu’il a écrit les trois textes qui composent peut-être pas immortelle juste après la disparition d’Anne Dufourmantelle, « dans la noirceur de la perte et de la séparation ». En l...

Beckett en toutes lettres

La publication des lettres de Samuel Beckett est le fruit d’un long labeur dû à toute une équipe et qui a été initié dès la fin des années 1980, comme en témoigne cette lettre de Beckett à Martha F...

Allégorie algérienne

Une fille d’Alger relate le destin d’une femme, Hélène Samia Lapérade, avec pour toile de fond la fin de la guerre d’Algérie, de 1960 à 1962. Après le retour au pouvoir du général de Gaulle en 1958...

Les innocents de Flaubert

[ Extrait ]  « Je bois à la destruction de l’ordre actuel, c’est-à-dire à tout ce qu’on nomme Privilège, Monopole, Direction, Hiérarchie, Autorité, État. Tous applaudirent, et Dussardier principal...

Topographie de la honte

« Mon père a voulu tuer ma mère un dimanche de juin, au début de l’après-midi. » Ainsi commence La Honte, Annie Ernaux décrivant dans les premières pages le souvenir enfoui en elle de cette scène. ...

La récitation de l’oubli

Une note à la fin du livre rappelle que le titre est une allusion directe à un petit dessin de Marcel Duchamp, daté de 1912 et intitulé Avoir l’apprenti dans le soleil, « où l’on peut découvrir un ...

Le défi de Sollers

Le choix des 256 lettres, uniquement de Philippe Sollers, qui composent le premier volume, couvre les années 1958-1980. Trois autres volumes sont en préparation : les lettres de Dominique Rolin cou...

Le thrène de Michel Deguy

Michel Deguy, depuis les années 1960, interroge en la déconstruisant la question de la poésie. Son œuvre, avec la revue Po&sie qu’il dirige, permet de situer autrement la place du poète sur les...

La vita nova de Jean-Philippe Toussaint

S’il était déjà possible de recomposer la tétralogie du « cycle de Marie » – Faire l’amour (2002), Fuir (2005), La Vérité sur Marie (2009) et Nue (2013) –, il manquait une sorte d’unité formelle. L...

Ce que le cinéma chercherait à saisir

Un soir, il y a quelques années, à une époque sans doute où nous regardions davantage la télévision et consultions moins Internet, Jean Paul Civeyrac – pour tenir compagnie peut-être à une insomnie...

Le paradis perdu de Thomas Wolfe

Thomas Wolfe (1900-1938)était grand par la taille et par son œuvre ; quelque chose en lui brûlait, le brûlait, avant qu’il ne s’éteigne trop jeune à l’âge de 38 ans. Les mots qu’il écrivait étaient...

Le roman de la Commune

En 2013, Michèle Audin a écrit un récit relatant la « vie » de son père, Maurice Audin, également mathématicien, tué par des militaires français en 1957, durant la guerre d’Algérie (Une vie brève, ...

Pour Marie Depussé

Il y a pour commencer la tristesse, puis l’absurdité de se mettre à écrire quelque chose pour dire cette tristesse de la disparition d’un être cher, « en allé », selon l’expression de Beckett qui s...

L’amour fou

Quatre livres de Nezâmi ont déjà été traduits : Khosrow et Chîrîn par Henri Massé (Maisonneuve et Larose, 1970), Le Trésor des secrets par Djamchid Mortazavi (Desclée de Brouwer, 1987), Les Sept Po...

La fin du rêve faustien

La naissance d’un mythe soulève souvent des questions. Faust est-il véritablement un mythe nouveau ? Pactise-t-il avec le Diable pour découvrir les secrets de la connaissance, comme Prométhée dérob...

La nature n'est plus dans la nature. Entretien avec Jean-Patrice Courtois

Nouvelle Quinzaine Littéraire : Comment situez-vous Théorèmes de la nature par rapport à vos livres précédents et à la question de la nature ?  Jean-Patrice Courtois : Tous mes livres entretiennen...

L'encre de la mélancolie

Le centre de gravité du livre repose sur la disparition d’une mère, une mère qui, tant qu’elle était vivante, retenait quelque chose qu’on devine être la trop forte personnalité d’un père ou la pré...

Moby Dick-sur-scène. Entretien avec Chantal Melior et François Louis

Jean-Pierre Ferrini : Pourquoi Melville, cette « folie Melville » qui s’est emparée du Théâtre du Voyageur ?  François Louis : C’est assez simple. Comme je lis beaucoup Gilles Deleuze, j’ai consta...

La théâtralité du mal

Bien que l’approche de Castellucci et d’Ostermeier soit différente, leur théâtre tenterait, comme Artaud l’écrivait dans Le Théâtre et son double, de « rompre l’assujettissement du théâtre au texte...

Le secret Bolaño

Tout en étant « activiste » politique, Bolaño se rêve pour commencer poète « infra-réaliste ». Son maître est le centenaire Nicanor Parra (né en 1914). Une mince plaquette, Les Chiens romantiques, ...

Théories des émotions

Les travaux d’Evelyne Grossman – en particulier, les éditions et les études qu’elle a consacrées à Antonin Artaud – se situent au croisement de la littérature, de la philosophie et de la psychanaly...

Les ruines de Cy Twombly

Twombly vient du Nouveau Monde et de l’expressionnisme abstrait de Jackson Pollock, mais très vite il a migré vers le vieux continent, vers l’Europe en ruines après la guerre et a trouvé en Italie ...

Le paradis n’est pas tout dans mes yeux

Jacqueline Risset, par sa traduction et par les essais qu’elle a consacrés à l’auteur de La Divine Comédie, a contribué à « dépoussiérer » Dante, à le replacer en avant de nous, en avant d’Ezra Pou...

Un autoportrait de Genet par Rembrandt

Dans une « Note sur la présente édition », Thomas Simonnet explique qu’il ne s’agit pas exactement d’un livre, mais de l’ébauche d’un livre sur Rembrandt que Genet projetait d’écrire, rassemblant d...

Une épopée de l’insoumission

Shelley, né en 1792, est mort prématurément en 1822, à l’âge de trente ans, au cours d’un naufrage entre Livourne et Lerici, dans le golfe de la Spezia, en Italie. Son nom est en général associé à ...

Phébus reprend son souffle. Entretien avec Nils Ahl et Louis Chevaillier

NQL : Il semble légitime, en commençant cet entretien, de citer les noms de ceux qui ont contribué à façonner le visage de Phébus (Jean-Pierre Sicre, Jane et Robert Strick, René R. Khawam, Michel L...

D’après 2666 de Roberto Bolaño

Le spectateur peut ne pas toujours se retrouver dans les partis pris de Julien Gosselin. Mais on doit saluer la prouesse et de la mise en scène et des acteurs, qui tentent pendant huit heures de re...

Lecture musicale d'Ingeborg Bachmann

À partir de l’édition de Françoise Rétif, Toute personne qui tombe a des ailes (Poésie/Gallimard, 2015), les choix de Barbara Hutt se sont portés davantage sur l’œuvre de la maturité, le second rec...