Eric Dussert

Vitrine en cours…

Jouons un peu Sans gène « Schoch buvait depuis trop longtemps pour pouvoir encore avoir une gueule de bois digne de ce nom. » Mais le jour où un éléphant rose nain et luminescent lui apparaît, le...

Charles et le livre magnétique

C’est au cœur de ses fictions qu’il dispense un attrape-lecteurs puissant, d’autant plus efficace qu’il y est libre de ses mouvements, de son rythme et du décor dont il sait admirablement mettre en...

Vitrine en cours…

Chaque mois, « La Quinzaine » propose dans cette chronique un cheminement au cœur de la vie des livres, parmi les étals des librairies, chez les attaché(e)s de presse et les journalistes, et, natur...

Vitrine en cours...

Chaque mois, « La Quinzaine » propose dans cette chronique un cheminement au cœur de la vie des livres, parmi les étals des librairies, chez les attaché(e)s de presse et les journalistes, et, natur...

Vitrine en cours...

Chaque mois, La Quinzaine propose dans cette chronique un cheminement au cœur de la vie des livres, parmi les étals des librairies, chez les attaché(e)s de presse et les journalistes, et, naturelle...

Archéologie du sentiment amoureux

Toutes les amours ne sont pas le fait du dieu Cupidon et de ses flèches parfois mal avisées, quand bien même leur décocheur aurait bien visé, mais il est indéniable que le coup de foudre nous a tou...

Tout réapprendre

En écrivant Le Dernier Monde (Gallimard, coll. « Folio », 2009), où baguenaude un survivant unique, la romancière Céline Minard a dû les éprouver, sans nul doute. Ensuite, pour planter l’ambiance, ...

Un être fuit le monde

Le récit est des plus sobres : un ancien avocat, las de la vie commune, on veut dire banale, s’est retiré dans un gîte au cœur d’une forêt et, apparemment « voué à la détestation de soi », s’autori...

Vitrine en cours...

Chaque mois, La Quinzaine propose dans cette chronique un cheminement au cœur de la vie des livres, parmi les étals des librairies, chez les attaché(e)s de presse et les journalistes, et, naturelle...

La croisade de Lénine

Il y avait eu, essentiellement traduits par Paul Lequesne, Les Répétitions (Actes Sud, 1998), La Vieille Petite Fille (L’Esprit des Péninsules, 2008) et Avant et Pendant (traduction de Véronique Pa...

Vitrine en cours...

Chaque mois, La Quinzaine propose dans cette chronique un cheminement au cœur de la vie des livres, parmi les étals des librairies, chez les attaché(e)s de presse et les journalistes, et, naturelle...

VITRINE EN COURS...

Chaque mois, La Quinzaine propose dans cette chronique un cheminement au coeur de la vie des livres, parmi les étals des librairies, chez les attaché(e)s de presse et les journalistes, et, naturell...

VITRINE EN COURS...

Chaque mois, La Quinzaine propose dans cette chronique un cheminement au coeur de la vie des livres, parmi les étals des librairies, chez les attaché(e)s de presse et les journalistes, et, naturell...

Le gyrovague paradoxal

En nouant apologues, dits, paraboles, fables et allégories, l’auteur a composé un récit rapide, autant que le prophète ambulant, à la tonalité étonnamment biblique, sur des sujets qui ne surprendro...

22, les revoilà !

Du temps, il en faut, disions-nous, pour rédiger ses souvenirs, et il apparaît que, si les malfrats placés sous les verrous de la République en disposent, et pas qu’un peu lorsque « la rousse » les...

Patience et longueurs de bassin

Cette ville qui a marqué Emmanuel Villin lorsqu’il était reporter au Moyen-Orient ressemble comme deux gouttes d’eau à Beyrouth avec sa corniche, son phare au rebut, ses quartiers populaires, ses r...

Vitrine en cours ...

Dipsomanie et autres pentes Bachiques sans soif Beaumarchais l’a proclamé sans barguigner dans Le Mariage de Figaro, c’était en 1778 : « Boire sans soif et faire l’amour en tout temps, madame, il...

Vertu de la poussière

Personnage réel repéré dans les registres sans âge de l’administration pénitentiaire, « AFB » était un Parisien de la populaire rue Daguerre, près du cimetière Montparnasse, né le 26 février 1872. ...

Le bateau orchidée

« Je ne peux oublier / Le crépuscule parfumé sous le / Dais de ma chevelure noire, / Lorsqu'on se réveillait pour faire l'amour / Après une longue nuit d'amour. »  À l’exemple de Pierre Louÿs publ...

Sac d'os sans cœur

Vitrine en cours Au son des tibias La camarde est une drôlesse sans cœur. Maurice Roche, qu’elle taraudait beaucoup, avait su la prendre avec humour dans Macabré ou Triumphe de Haulte Intelligenc...

Réécrire Homère

Tandis qu’un groupe de recherche de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) se voue à la production de l’édition électronique de l’Odyssée, Sophie Rabau donne donc B. comme Homère, u...

Henri Simon Faure, poète haute tension

Si, comme le pense Jean-Pierre Siméon, La Poésie sauvera le monde, il faut parfois lui apporter un peu d’aide pour qu’elle remplisse son office. Sur ce point, le destin littéraire d’Henri Simon Fau...

Le poète dans la cité

Vitrine en cours Chaque mois, La Quinzaine propose dans cette chronique un cheminement au cœur de la vie des livres, parmi les étals des librairies, chez les attaché(e)s de presse et les journalis...

Femmes debout

Chaque mois, La Quinzaine proposera dans cette chronique un cheminement au coeur de la vie des livres, parmi les étals des librairies, chez les attaché(e)s de presse et les journalistes, et, nature...

Couverts de bio

Tout le monde a pu constater cette tendance éditoriale lourde : tandis que les produits bio envahissaient résolument de leurs vertes et pures molécules les supermarchés, l’étal des libraires s’est ...