Seuil (Fiction & Cie)

Le jeu de l'Histoire

Le 25 octobre 1925, à Rome, via di San Basilio, un peu avant dix heures du matin. Un prêtre se dirige vers le couvent des Capucins, sis au n° 8, pour y retrouver son neveu et sa nièce. Un jeune sol...

L'écart

« J’ai longtemps laissé croire que ma mère était encore en vie », confie l’écrivain dès l’ouverture d’un récit qui semble hanté par « le souvenir immarcescible » d’une génitrice rebelle qui avait c...

Le trésor des livres

Effectivement, quantité d’objets nous ont tous entourés et servi. Certains sont encore là auxquels viennent s’ajouter les nouveaux que nous acquérons, car nous subissons des pressions constantes no...

Corps et âme

« Quelles jongleries ne devons-nous pas faire pour éviter que la vie ne perde son équilibre précaire et incertain » note ainsi d’entrée de jeu, à son réveil matinal, cet homme pourtant porté à l’op...

"Entre centre et absence"

L’ensemble conjugue – et résout – des difficultés d’écriture où tout autre que l’auteur achopperait. Comment, si la moindre allusion précise à un passé douloureux de ténèbres et de deuil, de barbel...

Conversations en bord de route

La Quinzaine littéraire – D’abord, « Dans la route » et non « Sur la route ». Le titre a déjà été pris il est vrai, mais pouvez-vous en dire plus ?  Maryline Desbiolles – Ce livre aurait pu s’appe...

Faire de sa vie un roman

Son titre ne prend tout son sens qu’à deux conditions : premièrement, qu’on le situe dans un déroulement temporel et, sur la chronologie, le récit sera suffisamment précis d’une expérience passagèr...

Journal en public

Kafka en colère. Tel est le titre, accrocheur, d’un nième ouvrage critique sur l’œuvre d’un auteur mondialement lu, objet de commentaires infinis et de tous ordres : biographiques, psychanalytiques...

La puissance de l'interprétation

Anticiper l’avenir comporte des risques substantiels. Celui d’une certaine convenance, d’un tropisme trop étroit, d’une simple transposition. Une opération qui s’avère souvent assez limitée, ne fai...

"Que reste-t-il de nos amours ?"

La méthode présidant à l’agencement des trente-quatre pièces du Dépaysement semble de prime abord celle, flottante, d’un écrivain dilettante qui n’aurait pour but, dans ses incursions ponctuelles, ...