Seuil (Fiction & Cie)

Un roman magistral

L’entrée en matière, magistrale, confronte d’emblée le lecteur à une expérience sensible qui, défiant le bon sens, rencontre néanmoins une obscure prescience de sa pertinence subjective. C’est que ...

« J’aime tous les hommes qui plongent »

Jacques Henric n’a jamais écrit à partir d’un procédé convenu, mais à partir d’une vérité étroitement liée à des expériences vécues, abruptes. À partir de ce que Léon Chestov appelle un texte zéro,...

Sur les pas de Maurice Jaubert

Le Beau Temps raconte la vie de Maurice Jaubert. Du moins, sa vie telle que la sent, l’éprouve, l’auteure de C’est pourtant pas la guerre ou Dans la route, deux de ses textes ancrés dans la ville e...

Sous les vagues du temps

Les cent soixante-huit lettres que Vangengheim a adressées à son épouse et à sa fille Éléonora attirent l’attention de l’écrivain. D’abord parce qu’elles décrivent son existence au quotidien, dans ...

Ce qui reste de Ward

Cette entreprise sans précédent, qui a surgi depuis 2011 dans le champ littéraire, en plus de constituer un véritable événement, invite à prendre la mesure d'une création inouïe qui, par des effets...

La vague des oiseaux migrateurs

Cette direction, le père de la narratrice l'a également suivie, quittant Ugine et sa noirceur, ou sa grisaille, pour Nice. Il avait vécu les « événements » d'Algérie et avait choisi le Sud contre l...

Proust numérisé

« Longtemps je me suis heurté à Proust comme à un mur. Une promesse plus qu'une obligation, mais je n'avais pas les clés pour y entrer. J'avais vingt-cinq ans, je savais que, si je voulais écrire, ...

Confessions d'un enfant du siècle

La narratrice relate une expérience, des expériences successives, dont l’examen requiert une relative fidélité à la chronologie, même si les fragments de celle-ci sont rebattus, redistribués comme ...

La dislocation

Norman Manea demeure traumatisé. Et ses essais, écrits depuis le début de son « transit vers l’inconnu », de ses exils successifs – Berlin puis New York – hors de son pays natal, de la langue qui l...

Journal en public

Chère Tiphaine, En séance du comité de rédaction, tu viens soudain déposer sur mon bureau un paquet d’épreuves. « C’est pour vous ! » Je vois ton nom. Tu répètes : « Pour vous ! » Tu veux me faire...