Minuit

« Carton noir de la mélancolie »

Jean-Philippe Toussaint laisse aux sociologues, journalistes et autres spécialistes le soin de parler de ce qui entoure le football. Sa perspective est bien différente : « Je fais mine d’écrire sur...

Sous le signe de l'innocence

Tout ne se serait peut-être pas passé ainsi si cette passante anonyme du port ne s’était pas « vautrée » dans cette eau, « à 7 h 20 du matin, a fortiori le jour de la rentrée des classes » ; si l’a...

Le roman d'une casquette

Ils sont quatre, sur un petit voilier, entre Naples et Capri. C’est l’été. Un été chaud, humide, souvent ponctué d’orages. Le narrateur s’est trompé de port, arrivant avec Lone, sa compagne, près d...

Analogies et influences

Que l’essai d’Alois Riegl, paru en 1901 à Vienne, soit enfin traduit en français (il l’avait été en anglais en 1951) ne concerne pas seulement les spécialistes d’archéologie romaine. Il contient en...

Le livre des fuites

Au commencement, le cataclysme. Parfois, la nature déborde, entre dans un grand fracas et détruit les êtres. La petitesse des choses transparaît alors avec une acuité dérangeante et nous sommes pri...

Petites formes

Les sept récits qui composent cet ensemble sont nés de commandes et ont paru dans des revues. L’auteur les a modifiés avant cette publication chez son éditeur habituel. Un même souci du lieu les un...

Entre deux orages

Elle en a bien besoin. Elle sort d’un asile psychiatrique, ne sait trop comment se comporter et s’habiller, a tendance à parler trop vite. Divorcée d’Anthony qui s’est remarié avec Sheila, elle n’a...

Pierre Bayard

Chapitre premier : Le chat de Schrödinger Où l’on voit que le même chat, si on lui fait suivre le traitement proposé par le physicien Schrödinger, peut se retrouver dans la situation singulière d’...

Chevillard nous rend bêtes

On s'amuse beaucoup à lire Chevillard, enfin une partie des lecteurs, semble-t-il, devrait ou pourrait s'amuser si ne s'insinuait pas très vite en eux le sentiment que l'époustouflante mécanique ve...

Ponctuer, boxer

Tout part d’une dissemblance du nom : Peter Szendy raconte que c’est parce que son propre nom a été souvent déformé en Shandy qu’il a vu dans Tristram une autobiographie possible, une autobiographi...