Le Temps qu'il fait

La laideur du monde moderne

« Je traverse de nouveau une crise (elles sont récurrentes). Si je ne réussis pas à colmater les trous, je vais finir par prendre l’eau, couler. » Touché, coulé, le dernier livre de Jean-Pierre Fer...

L’adieu au monde rural

Le titre, plein de malice, de joyeuses euphonies, d’une possible polysémie, sonne comme un dernier hommage aux paysans madrés de l’enfance de l’auteur. Ceux-ci, de fait, ne sont jamais loin dans ce...

Femme dans l’ombre de Rembrandt

Pour dire le couple, c’est souvent le roman que Julie Nakache choisit, avec des objectifs bien définis. Dans Il neige un peu de lui sur le seuil où elle attend (Éditions d’Écarts, 2010), elle inver...

L'Orient, loin des « charmes dix-neuviémistes »

On retrouve ainsi la musique d’un ouvrage précédent de Jean-Pierre Ferrini[1], où le voyage à Ferrare progressait avec le Tasse et Bassani. « Qui veut comprend...

A tâtons, les deux compagnons avancent

Cécile Reims aime écrire et graver. Après avoir vécu sa petite enfance en Lituanie dans une famille juive traditionnelle, elle arrive en France en 1933. Peu après la Libération, elle s’engage dans ...

Epiphanies en Lorraine

Gilles Ortlieb a donc marché dans ces cités qu’une même fumée recouvrait autrefois, celle des usines, celle de la mine. En ce temps-là, les patronymes italiens, portugais, germaniques ou polonais s...

Une autobiographie anonyme

Les autres sont réduits à un trait de plume, « le père, la mère », « les amis plus jeunes »… Le temps est simplement cadré par les déménagements, et fendu en deux par « le désastre », « le cataclys...