Lanskine

Transparents gratte-ciel

Le dépouillement de la forme crée un lyrisme et un charme poétique paradoxaux, tout en creux. L’affect, de même que la puissance poétique, existent mais sans vibration, comme des instruments confin...

La pierre, le poème et la tourbière

On entre dans le texte par des vers en escalier, dirait-on, comme on descendrait dans le puits d’une vie après qu’elle a été couverte de terre, descente ponctuée de mots qui se dupliquent pour assé...

La flèche empoisonnée

Quelque chose s’est passé : a sidéré. Suffisamment pour que la ligne change de direction. On pourrait entendre la course changée d’une météorite (mais par quelle force « géante » ?), le langage ast...

L’homme seul avec lui-même

Au détour d’une note de bas de page, dans son dernier livre de poèmes Si et seulement si qui vient de paraître aux éditions Lanskine, Olivier Apert mentionne avec ironie une interview de Marlene Di...

Réparer la parole

Un narrateur propose de nous raconter l’histoire de « L’ŒIL », qu’on peut lire comme celle de « LA PAROLE ». Nous abordons cette nouvelle Genèse comme une épopée non linéaire située plus près de la...

Territoire de l’attente

Nous connaissions La Vie mode d’emploi, de Georges Perec, Du bon usage des maladies, de Blaise Pascal. Voici La Vie à l’usage, de Manuel Daull. Cet usage sans complément nous annonce qu’il ne s’agi...

Lanskine : voix poétique

Les titres des deux recueils sont à l’image de leur contenu : Bruno Normand écrit Des rapprochements, fil d’une pensée qui navigue entre nature et culture, irriguée de voix autres, écrites ou radio...