Gallimard (Poésie)

Huysmans en « Pléiade »

Avec son acuité coutumière, Paul Valéry notait que la « vie mentale » de Huysmans était « incessamment sollicitée et irritée par le détail infini des misères de l’existence ». C’est peut-être bien ...

Une lanterne suspendue en l’air

Lucien Descaves, ami et auteur testamentaire, nous éclaire sur l’ambivalence du regard de Huysmans dans Les Dernières années de J.-K. Huysmans (Albin Michel, 1941). À un regard accru, vif, un dégoû...

Les amours de Pétrarque

Avec Danièle Robert, qui a déjà traduit l’Enfer et le Purgatoire (Actes Sud, 2016 et 2018), ou Michel Orcel, qui vient de traduire l’Enfer (La Dogana, 2019), René de Ceccatty lui-même a proposé une...

De Lou à Gui

Dans ses Souvenirs sur Apollinaire (écrits en 1944), opportunément réédités en collection de poche, Louise Faure-Favier a intitulé un chapitre : « Apollinaire et les femmes ou le chapitre impossibl...

La poésie derrière les larmes

« La lumière passe au milieu du feuillage » : de même la parole poétique, comme une traversée lumineuse. Jamais une fixation ni un arrêt, ni même une extase, mais une transparence gagnée verbalemen...

Une épopée de l’insoumission

Shelley, né en 1792, est mort prématurément en 1822, à l’âge de trente ans, au cours d’un naufrage entre Livourne et Lerici, dans le golfe de la Spezia, en Italie. Son nom est en général associé à ...

Au cœur du Grand Jeu

J’ai salué ici-même (QL n° 1 049) l’extraordinaire correspondance échangée entre 1927 et 1939 par Roger Gilbert-Lecomte et son admirateur, protecteur, ami et amant, l’écrivain et directeur des édit...

Poèmes devenus chansons

L’ouvrage de Sophie Nauleau renoue avec ce qu’il y a de meilleur dans le genre. Habituée à enrichir ses entretiens (1) en y incluant des séquences musicales lors du montage, elle a choisi avec pert...

D'un vieux quartier de Bombay

Kala Ghoda, publié donc après presque trente ans de silence, témoigne des mêmes intérêts que Jejuri et des mêmes qualités littéraires : l’attention pour ceux qui ne sont presque rien et pour ce qui...

Demeurer dans le jour

Une voix sobre et claire pour dire ce qu’on lit dans Entrevoir et dans les recueils de vers qui suivent, un monde fait de détails, de « créatures qui passent », parmi lesquelles les mouches, papill...