Gallimard (L'infini)

Écrivain de l’irréparable

Onze mars 2011. Ce jour-là les oiseaux ont soudain cessé de chanter ; dans les profondeurs, la terre basculait sur son axe, le Japon se déplaçait vers l’est, se rapprochait de quelques mètres des É...

Un livre singulier

Lorsque Jacqueline Risset écrivait Les Instants les éclairs, elle n’imaginait pas qu’il s’agirait de son dernier livre. Elle pensait plutôt qu’il s’agissait de son premier livre, le livre qu’elle r...

La Shoah, Heidegger et nous

L’historien britannique Laurence Rees avait déjà publié un livre magistral, Auschwitz. Les nazis et la « Solution finale », où nous pensions qu’il avait tout dit. Après des dizaines de milliers d’o...

Venise est une formule de l'être

Dans ce curieux ouvrage, Venise est immédiatement bien plus que le cadre de l’action romanesque. Pour le narrateur, c’est une formule de l’être, libre et disponible : « tout ici respire une histoir...

La renaissance intime de Montaigne

L’amour, comme le nœud émotionnel fondateur d’une écriture plus rationnelle, semble s’être enraciné là, finalement, dans cette amitié exemplaire jamais vraiment scrutée comme elle le méritait par l...

Italiam quaero

Car Florence est aussi le lieu où, assis dans la bibliothèque d’un couvent, Yannick Haenel écrit Les Renards pâles, son dernier roman paru en 2013 : l’histoire d’un homme vivant dans sa voiture gar...

Des contes à dormir debout

Percy Bysshe Shelley a quitté l’Angleterre avec Mary Wollstonecraft Godwin, sa future épouse, mais aussi avec Jane Clairmont – dite Claire –, fille du premier mari de la seconde épouse du père de M...

Ce qu'il y a de plus profond dans le plaisir (1)

Ces épiphanies, pour reprendre un terme joycien, sont les moments vécus dans la vie éveillée, souvent en relation avec l'amour, avec l'enfance, ou ceux vécus en rêve. Ils sont « scrutés, expliqués,...

"Liberté libre"

Le monde est scindé. L’univers social et celui de la psyché, les relations qu’ils entretiennent, obéissent à des règles conventionnelles dont il est dangereux de s’écarter. Le pas de côté est néanm...

Un jeu de massacre

Heureusement, Moses nous vient en aide… à moins qu’il ne fasse semblant : « 976. / L’écrivain voulut d’abord sous-titrer son livre “Fariboles”, puis “Calembredaines”, puis “Gali­matias”, puis “Fada...