Gallimard (Du monde entier)

"Ecrire sur un vivant"

Au moment où ce récit a paru, le père d’Arno Geiger vivait toujours. L’auteur narrateur tenait à ce qu’August Geiger soit encore là, parce que « comme tout homme, [il] mérite que son destin reste o...

Il y a quelque chose de pourri sur les rives du Bosphore

Zülfü Livaneli est un chanteur compositeur, cinéaste et romancier, « ambassadeur de bonne volonté » à l’Unesco. Il œuvre pour la tolérance et le renforcement des liens gréco-turcs. Il a connu la pr...

La fin de l'innocence

« Les choses sont ce qu’elles sont », nous rappelle en exergue l’écrivain, reprenant les mots d’Aristote. C’est la nature même du droit que de se confronter, avec un détachement moral singulier et ...

Une autoroute peut être comme la mer

« Je suis un écrivain de qualité, mais personne ne le sait » affirme en incipit le narrateur du « Stylo de Dumbo », nouvelle qui ouvre le recueil et qui, d’un point de vue formel, pourrait jouer le...

Splendeurs transies

Le roman précédent reposait sur une structure en deux parties, très simple : d’abord le récit chargé de bruit et de fureur de la pêche tragique, terminée par la mort de l’ami, cet épisode initial e...

L’île de la résilience

Les hostilités s’achevèrent avec le traité de Lausanne qui autorisa une double épuration ethnique : les Grecs de Turquie durent partir pour la Grèce ; les Turcs de Grèce firent le chemin inverse. P...

Un roman simple

Arvid, le futur divorcé, a deux filles. Son propre mariage, qui fut d’amour et même de passion, s’est délité, il sait à peine pourquoi. Narrateur méticuleux de l’histoire qu’il vit difficilement, i...

Paradoxes d'une nation

Il est des auteurs qui enfantent des monstres, des livres inclassables, bruts, travaillés par des forces qui les dépassent, hybrides, ordonnant à la fois une vision terrible du monde et une cohéren...

Journal en public

Qui trop embrasse mal étreint ! Comment faire, quand vous parviennent tant d’ouvrages qu’on a tout de suite envie de lire ? On met de côté, je verrai plus tard ! En voici d’autres, qu’on a sollicit...