Bayard

Pour la valeur travail

C’est sans doute la raison pour laquelle la souffrance au travail, née de la négation du travail vivant à laquelle Christophe Dejours se consacre depuis quarante ans, demeure un point aveugle dans ...

Le goût de l'archive

Dans La Déchirure. Souffrance et déliaison sociale au XVIIIe siècle, Arlette Farge poursuit son investigation des oubliés de l’histoire officielle, en particulier par le biais de fonds dont elle a ...

Il est vivant et il joue

À la fin du XIXe siècle, à une époque où le cirque, en France, n’était pas réservé aux enfants mais à un public raffiné et exigeant, le clown Chocolat eut son heure de gloire et de popularité, soul...

Penser la Résistance

Avec le temps, la lecture « démysficatrice » des années noires a imposé la représentation de Français veules et apathiques, attentistes et lâches, isolés d’une minorité de résistants héroïques et d...

Aller au cinéma

À l’inverse, l’esthétique picturale ou musicale balise un itinéraire obligé, emprunté quels que soient les méandres de la création conceptuelle ou romanesque. On imaginerait mal un penseur ou un éc...

Une histoire de la musique sacrée

Il n’y a pas de musique sacrée pure, pas plus qu’il n’y a de sacré pur. Jusque-là le message est clair, voire attendu, nonobstant une trajectoire déjà un peu décalée, qui va du chant synagogal à Ka...

Un siècle volontiers libertin

Allons vers les contes. Michel Delon rappelle fort à propos l’importance du conte au XVIIIe siècle. Tous en écrivent et de genres très différents. Car le conte ne se définit pas facilement, et on a...

L'art de l'Histoire

En fait, le sujet du livre n’est pas Altdorfer, mais son œuvre, baroque, violente, mystérieuse. Et non pas éclaircir mais entrer dans son mystère, « l’histoire tragique du passage d’un siècle à l’a...